Perte de connecteur, perte de retour et réflexion : « Les hauts et les bas »

15 novembre 2017 / Seymour Goldstein / Standard Updates

L’état et les caractéristiques des connecteurs fibre optique affectent considérablement les performances d’une liaison fibre optique installée. Perte élevée de connecteur (par exemple : affaiblissement d’insertion), faible perte de retour, ou réflexion élevée compromettront l’exécution d’une application (c’est-à-dire : 10GBASE-LRM) sur un réseau. Une perte de retour élevée est une bonne chose et habituellement a pour conséquence un faible affaiblissement d’insertion. Examinons les différences entre ces trois termes car ils peuvent créer une certaine confusion.

La perte optique (pour les connecteurs), parfois appelée affaiblissement, est simplement la réduction de la puissance optique induite par la transmission via un support tel qu’une paire de connecteurs fibre optique. La perte de retour est la quantité de lumière réfléchie depuis une discontinuité unique dans une liaison fibre optique, telle qu’une paire de connecteurs. La perte de retour est également appelée réflexion. Pour une transmission parfaite, la perte optique et la puissance réfléchie doivent être égales à zéro.

Les équations pour la perte optique, la perte de retour et la réflexion sont les suivantes :

  Perte optique = 10*log(puissance d’entrée/puissance de sortie) en +dB
  Perte de retour = 10*log(puissance incidente/puissance réfléchie) en +dB
  Réflexion = 10*log(puissance réfléchie/puissance incidente) en -dB

La perte de retour et la réflexion sont toutes deux utilisées pour décrire la rétroréflexion au niveau d’une paire de connecteur. Néanmoins, l’une a un signe dB négatif, et l’autre un signe dB positif. Il est possible que la réflexion trouve son origine dans le domaine électrique, où la perte de retour avec un signe négatif est plus correctement appelée le coefficient de réflexion.

Configurateur de kit Versiv

Comment allez-vous utiliser votre Versiv ?

En mai dernier de cette année, un rapport technique (CEI/TR 61282-15) sur les tests de câblage fibre optique à terminaison MPO a été publié. Plus récemment, le sous-comité au sein de TIA (TR42.11) a décidé de référencer le rapport technique dans une norme de câblage structuré faisant l’objet de mises à jour (TIA 568.3-D). Bien qu’il ait été convenu de référencer le rapport technique, une erreur a été relevée, requérant un examen rapide : la perte de retour.

Dans CEI/TR 61282-15, la clause relative à la perte de retour optique et à la réflexion énonce : « Néanmoins, les prises MPO monomode disposent d’extrémités APC spécifiées avec en règle générale une faible perte de retour (par exemple : > 50 dB). » Et « les prises MPO multimode dotées de terminaisons à extrémités avec contact physique (PC) ont généralement une perte de retour élevée (par exemple : 20 dB). »

Le point de désaccord était qu’une perte de retour > 50 dB doit être considérée comme une valeur élevée et non comme une valeur faible. Similairement, une perte de retour de 20 dB doit être considérée comme une valeur de perte de retour faible et non comme une perte de retour élevée. La confusion naît du fait que nous avons tendance à penser qu’une perte de retour de 20 dB ou une réflexion de -20 dB comme ayant un pourcentage important de puissance réfléchie, alors nous utilisons le mot élevée dans ce cas. Ceci est techniquement incorrect et les fabricants de connecteurs seront prêts à le souligner.

Ce qui complexifie encore le problème est que la réflexion, une valeur négative (par exemple : -20 dB) a recourt à un autre langage. Par exemple, une réflexion de -20 dB est considérée comme élevée et une réflexion de -50 est considérée comme faible. La perte de retour et la réflexion correspondent à la même chose, excepté que les signes sont différents. Une valeur positive est normalement utilisée afin de définir la perte de retour d’une connexion (deux connecteurs accouplés). Une valeur négative est employée afin de définir la valeur pour la réflexion d’une connexion. L’OTDR utilise généralement une valeur négative pour la réflexion d’une connexion.

Par exemple, une extrémité de connecteur ouvert peut avoir une réflexion de -14 dB ou une perte de retour de +14 dB. S’il existe une puissance réfléchie élevée, disons 4 % de réflexion d’un connecteur ouvert, le calcul de la réflexion sera [10 * log (0,04)] et en fonction de l’agencement du ratio ayant produit 4 % (par exemple : 0,04) de réflexion, la perte de retour calculée sera alors une perte de retour de +14 dB ou une réflexion de -14 dB.

Au sujet des connexions dans un câblage fibre optique installé, tout ce que vous devez garder à l’esprit est qu’une faible perte d’insertion est meilleure, une perte de retour de 50 dB est meilleure qu’une perte de retour de 20 dB et une réflexion de -50 dB est meilleure qu’une réflexion de -20 dB. Si vous souhaitez de bonnes performances, choisissez des connecteurs homologués avec des valeurs de 50 dB ou -50 dB, ayant une perte d’insertion aussi proche de 0 dB que possible.

 

Download Fiber Poster