Going the Distance | Fluke Networks

Blog

Retour vers tous les blogs

Aller plus loin

Mark Mullins

Il y a quelques semaines, nous avons publié sur notre blog Cabling Chronicles un billet sur les exceptions à la règle des 100 mètres (m) de longueur pour un canal et sur le fait que l'on ne peut pas toujours utiliser toute la longueur en raison de l'augmentation de la température, du calibre, de la perte d'insertion et de la résistance CC. Mais saviez-vous que vous pouvez également EXCÉDER la longueur de 100 m ? Jetons un coup d'oeil à ce scénario.

Une préoccupation courante

L'une des questions que l’on nous pose le plus au service d’assistance technique est de savoir pourquoi la liaison permanente n'est pas défaillante bien qu’elle dépasse 90 m de long ou que le canal dépasse 100 m de long.

En étudiant le test de la liaison permanente de l'exemple, vous vous apercevrez que l’on trouve quatre mesures de longueur différentes pour chacune des quatre paires. Ceci est normal, car chaque paire possède un taux de torsion différent. Les longueurs seraient différentes si vous veniez étendre chaque paire et les étirer. La norme base son critère de réussite/échec sur la longueur la plus courte, c'est pourquoi la paire de 90,8 m est prise en compte par l’appareil de test, tandis que les autres sont grisées.

Mais étant donné que la longueur la plus courte de ce test, soit 90,8 m, est plus longue que la liaison permanente de 90 m, pourquoi n'a-t-elle pas échoué ?

La règle des 10 %

Dans la norme ANSI/TIA-1152, Exigences relatives aux instruments de test sur le terrain et aux mesures pour le câblage à paires torsadées équilibrées, la norme permanente est définie comme 

Démonstration du test de liaison permanente par Fluke Networks

la limite plus l'incertitude nominale de NVP de 10 %. Pour ceux qui l’ignoreraient, NVP désigne la vitesse nominale de propagation [nominal velocity of propagation]. Exprimée en pourcentage, la NVP exprime la vitesse à laquelle un signal se déplace dans le câble par rapport à la vitesse de la lumière dans le vide. C’est ce ratio qui permet a l’appareil de test de calculer la longueur du câble.

Puisque la vitesse de la lumière dans le vide est la vitesse la plus élevée qui existe, la NVP est toujours inférieure à 100 %. Elle doit être définie à l'aide de la spécification NVP fournie par le fabricant du câble et peut varier de 56 à 78 % selon les spécifications du câble. Chaque type de matériau isolant pour câble possède sa propre NVP. Il s'agit d'une plage assez large et il existe souvent une marge d’erreur dans l'établissement des NVG. Cela explique pourquoi la norme ANSI/TIA-1152 autorise une marge de 10 % pour les NVG. Pour donner une indication de l'impact du NVP sur un appareil de test, considérez qu'un NVP de 60 % rapporte la longueur de liaison permanente à 80 mètres, alors qu'un NVP de 78 % rapporte une longueur de 98,7 mètres.

Comme la norme ANSI/TIA-1152 fixe la longueur maximale comme étant la limite plus les 10 % de marge d’erreur de NVP, la liaison permanente ne sera pas interrompue tant que la longueur maximale de 90 m plus 10 % ne sera pas dépassée. En d'autres termes, la longueur de la liaison permanente devrait atteindre 99 m avant d’échouer et le canal devrait atteindre 110 m avant d’échouer.

Ne vous focalisez pas sur la longueur

Certains installateurs vous diront le contraire, mais la réalité est que le réglage du NVP n'affecte que la mesure de longueur et AUCUN autre paramètre pendant le test. L'équipement actif ne prend pas en compte la longueur : il ne se soucie que des paramètres de performance dépendants de la longueur, comme la perte d'insertion et le délai de propagation. Tant que ces paramètres sont suffisants, le fait que la longueur de la liaison permanente soit supérieure à 90 m n’a aucune importance. De fait, dans les normes ISO/CEI, il n’existe pas test de réussite/échec basé uniquement sur la longueur. Bien que ce ne soit certainement pas une excuse pour aller jusqu'à 99 mètres, cette solution est techniquement acceptable tant que les paramètres de performance suivent. C'est ce qui décidera en fin de compte si la liaison peut ou non prendre en charge l'application. Cependant, si vous étendez votre liaison permanente jusqu'à 99 m, il y a de fortes chances que les paramètres de performance dépendant de la longueur échouent. Votre DSX CableAnalyzer™ de Fluke Networks vous le fera alors savoir.


 
 
Powered By OneLink