Cat. 6A : un bel avenir devant elle

16 avril 2019 / Généralités

Nous savons tous que la catégorie 6A est considérée comme la plus performante en matière de câblages à paire torsadée, prenant en charge des vitesses de 10 Giga. Cela fait désormais plus de dix ans qu’elle est disponible. Vous seriez donc surpris d’apprendre que la catégorie 6 (désormais âgée de 17 ans !) reste en tête des ventes mondiales de câblage en cuivre à paire torsadée. Même la catégorie 5e, bien qu’en déclin et introduite il y a 20 ans, conserve une part de marché conséquente. 

Mais en matière de normes de câblage, de PoE et de technologies émergentes, il est plus difficile que jamais de faire valoir l’installation et le test d’un câblage inférieur à la cat. 6A. Et à l’heure où les utilisateurs de LAN sans fil sont plus nombreux que ceux utilisant les LAN filaires, qu'une nouvelle génération de Wi-Fi aux débits prometteurs de presque 10 gigas, la cat. 6A pourrait bien avoir de beaux jours devant elle.

Les normes la recommandent

Si vous consultez les dernières normes en matière de câblage, vous ne trouverez aucune recommandation concernant la cat. 5e ou 6. En effet, toutes les normes en vigueur de la TIA recommandent la cat. 6A pour toutes les nouvelles installations, y compris les normes de câblage générique TIA-568 pour les locaux commerciaux, la norme TIA-4966 pour les infrastructures scolaires, la TIA-1179 pour les établissements de santé, la TIA-862-B pour les bâtiments intelligents, etc. Il en va de même pour les dernières normes ISO/CEI. Autrement dit, si vos clients respectent les normes, ils doivent installer des câbles de cat. 6A pour tout nouveau projet (il peut être intéressant de le leur rappeler s’ils envisagent encore la cat. 6).

Et ce n’est pas qu’une question de normes. HDBaseT, qui domine l’univers des câbles AV par rapport au câblage en cuivre à paire torsadée, recommande également la cat. 6A pour atteindre une distance complète de 100 mètres. Les cat. 5e et 6 ne vous permettront d’atteindre respectivement que 10 et 40 mètres.

Elle prend mieux en charge la PoE

La PoE à quatre paires de type 3 et 4 offrant des niveaux de puissance supérieurs et les appareils alimentés par PoE tels que les caméras de surveillance et autres points d’accès sans fil étant désormais plus nombreux que les appareils alimentés par CA traditionnel, il y a là autant de raisons de déployer la cat. 6A.

L’augmentation de la chaleur à l’intérieur des câbles en faisceaux prenant en charge la PoE est un point que nous évoquons depuis longtemps maintenant, et à ce sujet la cat. 6A disperse beaucoup mieux la chaleur que les cat. 5e et 6 grâce à son calibre plus important. C’est pourquoi, afin de garantir une augmentation de température maximale de 15 °C pour 100 Watt PoE, les directives TSB-184-A de la TIA pour la prise en charge de la distribution électrique sur câblage équilibré à paire torsadée, qui est désormais intégrée à la dernière norme TIA 568.2-D, permettent une augmentation d’environ 25 % des câbles de cat. 6A UTP dans un faisceau par rapport à la cat. 6 et environ 70 % de plus que la cat. 5e.

Le Wi-Fi nouvelle génération l’exige

Coïncidant avec la publication en 2013 de la norme IEEE 802.11ac pour le Wi-Fi à très haut débit (couramment appelé Wi-Fi 5), la TIA a publié les directives de câblage des télécommunications TSB-162-A pour les points d’accès sans fil, qui recommandent également le câblage de cat. 6A pour la prise en charge des WLAN. La 2.5/5GBASE-T a été introduite principalement pour fonctionner sur la base installée des cat. 5e et 6 afin de prendre en charge le Wi-Fi 5 (enfin, si celle-ci est validée), mais le Wi-Fi 6 est une tout autre histoire.

Ratifiée cette année, la norme IEEE 802.11ax (Wi-Fi 6) offre un débit moyen 4 fois plus rapide que le Wi-Fi 5 et a pour objectif d’atteindre des vitesses de près de 10 gigas par seconde à l’aide de l’agrégation de liens et de doubler le nombre de flux spatiaux du Wi-Fi 5. Le seul moyen de prendre en charge l’agrégation de liens et d’obtenir le potentiel de débit du Wi-Fi 6 est de déployer deux liens de cat. 6A sur chaque point d’accès.

Les vieux débats n’ont plus lieu d’être

Alors pourquoi est-ce que la cat. 6 domine toujours le marché ? Parmi les raisons qui sont évoquées, il y a le fait qu’elle est plus facile à installer en raison de son diamètre extérieur plus petit, elle est moins chère du point de vue matériel et nous n’avons tout simplement pas besoin de vitesses de 10 gigas. Mais à l’ère de l’Internet des objets, où davantage de systèmes convergent et nécessitent des vitesses plus élevées, où davantage d’utilisateurs optent pour le sans fil et où davantage d’appareils sont alimentés par PoE (sans compter que l’adoption grandissante de la cat. 6A va continuer de faire baisser les coûts), NE PAS choisir la cat. 6A pourrait faire courir aux clients le risque de devoir remplacer les cat. 5e et 6 dans un futur proche. Ce qui, à long terme, finira par être plus onéreux.

Nous imaginons bien que vous rencontrerez encore des clients choisissant de déployer des cat. 5e et 6 en dépit de toutes les raisons évidentes de ne pas le faire. Et même si les certificateurs de câbles en cuivre de la série DSX CableAnalyzer™ de Fluke Networks testeront toutes les catégories qu’ils pourront choisir (et la base installée pour la 2.5/5GBASE-T), l’avenir semble tout tracé pour la cat. 6A.

Afficher le configurateur Versiv

Examinez nos produits

                

                   

Configurateur de kit Versiv

                   

Comment allez-vous utiliser votre Versiv