Peut-être… le câblage

23 janvier 2020 / Généralités

Il y a une publicité qui dit : « Nous connaissons une chose ou deux parce que nous avons vu une chose ou deux. »  Avec des milliards de liaisons certifiées par nos testeurs, et environ cinq autres chaque seconde de chaque jour ouvrable, nous avons vu pratiquement tous les problèmes de câblage possibles.  Cela signifie que nous avons vu beaucoup de mauvais câbles.

Nous parlons de câble défectueux, sorti de la bobine avant même que l’installateur ait eu l’occasion d’y toucher.  Ce n’est pas une situation courante, mais nous y sommes préparés et vous devriez l’être également.  La plupart du temps, c’est parce que quelqu’un a fait des économies et a opté pour le budget spécial d’un fabricant inconnu, mais même des fabricants réputés se sont plantés.  Voici un exemple qui vient d’arriver au Centre d’assistance technique (TAC) le mois dernier.

L’entrepreneur nous a contactés parce que leurs tests échouaient.  Ils nous ont fourni les résultats de test au format.flw « Linkware » avec des données graphiques, ce qui est toujours recommandé au cas où vous auriez besoin de notre aide pour pister un problème.  Sur un total de 95 tests, six avaient échoué et douze avaient réussi avec un « RÉUSSI (PASS)* ».  L’astérisque sur la mesure indique que si le résultat était meilleur que la limite choisie, il était dans la limite de la précision du testeur.  Comme exemple, reportez-vous au premier graphique.  Vous pouvez y voir que le résultat de Perte de retour (Return Loss - RL) pour la paire (verte) 3-6 se rapproche très près de la ligne limite (rouge) à environ 350 Mhz. En fait, le rapport Linkware indique que la valeur mesurée à 352,0 Mhz se trouve à 0,4 Db de la ligne limite.  L’incertitude des mesures DSX est supérieure à 0,4 Db, ce qui signifie qu’il y a une incertitude significative quant à savoir si la mesure est réellement réussie, conduisant à la notification « RÉUSSI (PASS)* ».

Ce qui se passe, c’est que lorsque les clients voient un grand nombre d’échecs, ils suspectent le testeur.  (On pourrait penser que cela nous mettrait mal à l’aise, mais croyez-moi, nous faisons pareil ici).  Préoccupé par le testeur, ce client a effectué un certain nombre d’autotests, en connectant l’adaptateur de liaison permanente de l’unité principale directement à l’adaptateur de canal de la télécommande.   Dans tous les cas, la marge était dans la plage de 13-15 Db, bien au-delà de la marge d’erreur.  Ceci a confirmé que ce n’était pas le testeur ou les adaptateurs. (Ce ne l’est presque jamais.)

Maintenant, les nerds comme nous pensent que ces graphiques sont cool et aiment essayer de comprendre le problème en se basant sur ces derniers.  Et lorsque vous avez « vu une chose ou deux », comme notre équipe TAC, ils peuvent souvent comprendre où est le problème dans ce diagramme.  Ils vous diront que les « creux » (dips) au sein de la performance RL indiquent un problème avec le câble.  Mais s’ils s’amusent à traquer un mystère difficile et à faire un show de leur expérience, les vrais clients préfèrent aller droit au but.

C’est pourquoi nos testeurs disposent de deux fonctions de diagnostic intégrées : Réflectomètre de domaine temporel haute définition (High Definition Time Domain Reflectometer - HDTDR) et analyseur de diaphonie haute définition (High Definition Crosstalk Analyzer - HDTDX).  Ils identifient l’emplacement de la réflexion ou de la diaphonie sur la longueur du câble.  Dans ce cas de figure, le HDTDR ressemblait au second graphique.

Pouvez-vous repérer l’endroit où se trouve la défaillance ?  Non ?  C’est parce qu’elle se trouve tout au long du câble.  La plupart du temps, la défaillance est due à un mauvais connecteur ou à un mauvais travail d’installation, et un pic apparaîtra à cet endroit et vous saurez quoi réparer. Lorsque cela ressemble à cela, cela signifie que le câble est défectueux, et que le seul moyen de le réparer est de le remplacer par quelque chose de meilleur.  Il est donc compréhensible que l’on cherche à blâmer quelqu’un d’autre, comme le testeur lui-même.

Le DSX a encore plus de visibilité pour les défaillances sur un lien, une fonction appelée FaulTinfo.  Lorsqu’un lien échoue, appuyez simplement sur l’onglet « Diagnostic » sur l’écran pour voir une explication simple du problème, comme le montre la figure de droite.  Notre CTA pense que cela supprime le défi et la possibilité d’une bonne histoire.  Mais contrairement à moi, vous n’êtes pas payé pour raconter des histoires.

Notre directeur commercial local a fourni le dernier indice en ce qui concernait ce cas, après avoir trouvé le diagnostic.  Sa réponse (moins certains termes plus, euh, colorés), a fourni la dernière pièce du puzzle : « Avant que cela ne se produise, j’ai convaincu [leur distributeur] d’arrêter de vendre ce genre de trucs, alors j’ai été surpris quand l’entrepreneur m’a dit que c’était le câble. Il s’avère qu’ils ont acheté ce câble auprès d’un distributeur différent. Ils ont fait une offre plutôt basse, et ils en paient maintenant le prix. »

Une dernière remarque : si vous soupçonnez un câble de mauvaise qualité, vous pouvez le tester sur la bobine même, ou alors dans sa boîte avant de l’installer.  Regardez cette vidéo pour voir comment : https://www.youtube.com/watch?v=-APuN2edUP0

Examinez nos produits

                

                   

Configurateur de kit Versiv

                   

Comment allez-vous utiliser votre Versiv