Comment tester les cordons de raccordement et les câbles de liaison fibre optique – Les liaisons les plus faibles

10 juin 2021 / Généralités

Les cordons d’équipement font partie intégrante de tout réseau, qu’il s’agisse d’un cavalier de fibre optique utilisé pour établir des connexions entre les zones de raccordement des fibres optiques et les commutateurs des centres de données ou d’un cordon de raccordement en cuivre dans le LAN pour connecter les terminaux à la prise de la zone de travail.

Malheureusement, les cordons d’équipement constituent généralement le maillon faible du réseau. Ils sont plus fréquemment manipulés que tout autre élément, ce qui les rend plus susceptibles d’être endommagés. Ils sont également souvent considérés comme un produit ordinaire et certains utilisateurs finaux cherchent à faire des économies en les achetant auprès de sources moins connues et génériques qui peuvent lésiner sur la qualité et la conformité.

Test de canal et test de liaison permanente

Test des liaisons permanentes

La longueur totale de 100 mètres du canal comprend à la fois la partie fixe (c’est-à-dire la liaison permanente de 90 mètres) et les cordons d’équipement (une longueur combinée de 10 mètres). Cependant, le test de liaison permanente sans les cordons d’équipement est généralement considéré comme la meilleure pratique pour les nouvelles installations : panneau de brassage à panneau de brassage dans le centre de données ou panneau de brassage à prise de zone de travail dans le LAN.

Si la transmission complète des données de bout en bout dépend des performances du canal, pourquoi avons-nous recours à un test de liaison permanente pour les nouvelles installations ? En tant que partie fixe du canal, la liaison permanente est considérée comme la véritable fondation du réseau. En testant le canal, les problèmes liés à cette fondation pourraient passer inaperçus.

Vous constatez que le test de canal offre une plus grande marge de manœuvre, les cordons d’équipement étant le maillon faible. Cela signifie que si des cordons d’équipement de qualité supérieure sont utilisés, le canal peut réussir le test même si celui de la liaison permanente a échoué. Étant donné que les cordons d’équipement et les équipements se déplacent, il est important de vérifier dès le départ que la partie fixe du canal fonctionnera.

Même si les cordons d’équipement ne sont pas inclus dans le test initial de liaison permanente, cela ne signifie pas qu’ils doivent être négligés. Une fois que la partie fixe du réseau a été installée et testée, le test de canal suivant peut permettre d’identifier les problèmes liés aux cordons d’équipement, surtout si votre client rencontre des problèmes dus à l’utilisation de cordons d’équipement endommagés ou de mauvaise qualité. Ce problème est bien plus fréquent que vous ne le pensez.

Tests de qualité des cordons de raccordement en cuivre

Pour se faire une idée de la qualité des cordons d’équipement, la Communications Cable and Connectivity Association (CCCA) a réalisé des tests de performance électrique à grande échelle sur des cordons de raccordement en cuivre de catégorie 6. Près de 500 échantillons ont été testés, dont 379 cordons de fabricants étrangers moins connus et 120 cordons de fabricants nord-américains réputés.

Sur les 379 cordons de raccordement étrangers, 322 n’ont pas respecté les paramètres de performance électrique spécifiés dans les normes TIA 568-C.2, 78 % d’entre eux présentant une marge de 3 dB ou plus et 45 % une marge de 6 dB ou plus. Ces cordons auraient probablement entraîné d’importants problèmes réseau une fois intégrés au canal. Tous les cordons de raccordement provenant de fabricants nord-américains reconnus ont présenté un taux d’échec de 0 %.

Tests de qualité du cavalier de fibre optique

Les mêmes problèmes se posent avec la fibre optique. Siemon a testé des cavaliers de fibre optique génériques achetés auprès de revendeurs en ligne et produits par 4 centres d’assemblage générique nationaux et étrangers, ainsi que des cavaliers de 5 marques reconnues (dont Siemon), tous achetés auprès de distributeurs autorisés.

L’équipe a effectué des tests de perte d’insertion et de perte de retour sur 36 échantillons aléatoires de cavaliers duplex LC multimodes provenant de 9 fournisseurs différents, en utilisant deux spécifications : les normes sectorielles ISO/CEI et TIA, ainsi que la spécification interne stricte de Siemon de 0,25 dB pour la perte d’insertion et de 30 dB pour la perte de retour. Comme le montre le graphique, seul un des fournisseurs génériques a satisfait à toutes les spécifications. En plus des tests de performance, tous les échantillons génériques ont également échoué à au moins deux des trois paramètres clés pour la géométrie de la face d’extrémité. Ils ont également échoué aux quatre paramètres de fiabilité mécanique (c.-à-d., traction, flexion, torsion et rétention du câble).

Seimon a testé 9 cavaliers LC multimodes différents pour déterminer ceux qui répondaient aux normes du secteur et aux spécifications de Seimon. Un seul cavalier générique a réussi le test.

Siemon a également effectué une deuxième série de tests. Ceux-ci ont porté sur les derniers connecteurs MPO utilisés dans les applications à plus haut débit de 40 et 100 Gig. Là encore, un seul des assemblages génériques a satisfait aux spécifications du secteur et aux spécifications internes de Siemon pour la perte d’insertion et la perte de retour.

Que nous apprennent ces données ? À l’acheteur de s’informer ! La provenance de vos cordons d’équipement peut avoir un impact significatif sur les performances. Les solutions génériques bon marché risquent de se révéler plus coûteuses à long terme si elles entraînent des temps d’indisponibilité réseau et des problèmes de transmission.

Testez vous-même vos cordons de raccordement et vos cavaliers de fibre optique

En plus d’effectuer un test de canal après la mise en place des cordons d’équipement en vue de déterminer les problèmes liés aux cordons de raccordement et aux cavaliers, vous pouvez également les tester individuellement. Une bonne pratique consiste à tester un échantillon de cordons, surtout si vous les achetez auprès d’un fournisseur différent de celui du reste de votre installation de câblage.

Les adaptateurs de test des cordons de raccordement de la série DSX de Fluke Network peuvent être utilisés pour contrôler les cordons de raccordement en cuivre des catégories 5e, 6, et 6A. Ces adaptateurs comprennent la terminaison du connecteur RJ45 et permettent la certification du cordon de raccordement conformément aux normes TIA-568-C.2 et CEI 61935-2.

Pour les cavaliers de fibre optique, le test est identique à celui de n’importe quel câble à fibre optique au moyen d’un appareil de test de perte optique (OLTS) comme le CertiFiber Pro de Fluke Networks. Utilisez simplement la méthode de base à un seul cavalier pour définir la référence et un adaptateur afin de connecter le cavalier au cordon de référence du test. L’autre extrémité de la jarretière étant connectée à l’unité distante, seule la perte de la connexion entre le câble de référence et la jarretière sera testée. Inversez simplement le cavalier pour tester l’autre extrémité du connecteur.

Il est aussi avisé d’utiliser un microscope ou un appareil de test tel que le FI-7000 InspectorPro, spécialement conçu pour l’inspection des faces d’extrémité, pour vérifier que les faces d’extrémité des cavaliers de fibre optique sont propres et exemptes de contamination.

En d’autres termes, vous disposez de nombreux moyens pour dire adieu aux maillons faibles de votre réseau.

Échangez votre équipement contre le DSX CableAnalyzer

En savoir plus sur CertiFiber

Examinez nos produits

                

                   

Configurateur de kit Versiv

                   

Comment allez-vous utiliser votre Versiv