Des réseaux plus rapides exigent des mesures plus précises

22 avril 2022 / Généralités, normes et certification, réseaux industriels

Les centres de données de haute technologie d’aujourd’hui constituent le cœur numérique de la communication et du commerce dans notre monde. Mais chaque secteur a ses histoires du genre « souvenez-vous quand », et la Journée mondiale de métrologie est le moment idéal pour les raconter.

Comparer le trafic Internet commuté d’il y a 20 ans au volume haut débit d’aujourd’hui, c’est comme comparer les fourmis à un train de fret

Il y a environ 20 ans, les connexions commutées lentes étaient faciles à gérer pour les réseaux à fibre optique. Aujourd'hui, d'énormes volumes de données circulent sur les réseaux à des vitesses supérieures au gigabit. Des normes toujours plus exigeantes et des mesures de plus en plus précises aident les centres de données à assurer le bon fonctionnement de leurs activités.

Quand le trafic Internet était lent et facile

Il était une fois, il y a environ 20 ans, les utilisations les plus courantes d’internet chez les adultes américains étaient de faible volume, lentes et principalement basées sur du texte : l’envoi d’e-mails et de messages, la navigation dans des listes de produits et de services, et la consultation des infos, de la météo et du sport. Un peu plus de la moitié des adultes qui travaillaient utilisaient un ordinateur et/ou un e-mail et internet au travail. Environ 80 % des utilisateurs disposaient de connexions commutées sur des lignes téléphoniques ; les foyers privés disposaient d’un seul appareil compatible avec Internet (un PC).

Les exigences en matière de performances des câbles à fibre optique et du réseau étaient également plus tranquilles à cette époque. Les normes de câblage à fibre optique permettaient une perte de signal d'environ 10 dB, ce qui était suffisant pour les applications courantes. Les charges de trafic de données sur Internet étaient organisées mais restreintes et légères, comme une file de fourmis marchant au pas.

Maintenant, tout le monde est en ligne tout le temps

Les demandes actuelles en matière de réseau sont différentes, à peu près à tous les égards. Environ 93,0 % de tous les Américains se connectent régulièrement ; jusqu’à 31 % des adultes disent qu’ils sont en ligne « presque constamment ». Tout le monde fait tout en ligne : regarder des vidéos, envoyer des messages de groupe, partager des fichiers, jouer en temps réel, écouter de la musique, passer et recevoir des appels vidéo en direct pour le travail et l’école, télécharger, parcourir des sites sociaux gourmands en bande passante, etc. La plupart des sites commerciaux et résidentiels hébergent désormais plusieurs appareils, dont beaucoup avec des applications qui sont « toujours allumées » : ordinateurs, téléphones, tablettes, routeurs, téléviseurs, haut-parleurs et sonnettes intelligents, caméras de surveillance, appareils connectés, montres compatibles avec le téléphone, etc., tout cela contactant les centres de données plusieurs fois par heure (ou plus), pour effectuer les tâches qui leur sont assignées.

Tout ce trafic numérique se déplace à une vitesse mobile moyenne de 53,31 Mbit/s, et à une vitesse de connexion fixe moyenne de 134,10 Mb/s, dont la plupart incluent des connexions sans fil à l’utilisateur final. C’est au moins 1 000 fois plus rapide qu’il y a 20 ans.

La charge est gérée par des réseaux et des centres de données complexes et sophistiqués que les utilisateurs de l'accès commuté n'auraient jamais pu imaginer. Le marché de la construction de centres de données dans la seule région à la croissance la plus rapide (Asie-Pacifique) approchait les 200 milliards de dollars par an en 2020, soit presque autant que les ventes annuelles d’Amazon.

Comment les centre de données gardent une longueur d’avance

Cette explosion de la demande en termes de volume et de vitesse maintient les centres de données et les fournisseurs de services sur le devant de la scène : la diffusion de vidéos 4K de longueur variable, l’envoi de milliards de transactions financières sécurisées et le transport d’audio et de visuels en direct pour les conférences téléphoniques multi-utilisateurs (pour ne citer que quelques-unes des demandes de données courantes) nécessitent des performances de câble et de réseau plus que robustes.

Les centres de données ont pris une longueur d’avance en augmentant leurs capacités de performance les plus élevées de 1 gigabit par seconde à 800 gigabits par seconde, soit plus de 10 000 fois plus vite que la vitesse mobile moyenne que les utilisateurs finaux connaissent. Pour permettre cette vitesse fulgurante, les normes du secteur ont évolué ; où une perte de signal d’environ10 dB était facilement acceptable, les systèmes actuels exigent moins de 2 dB.

Des normes aux mesures, chaque pièce doit être adaptée

Chaque composant et pièce d’un centre de données doit s’assembler et fonctionner avec précision et fiabilité, des normes industrielles qui définissent l’équipement aux outils de mesure utilisés pour fabriquer, installer, certifier, tester et dépanner ces systèmes.

Les ingénieurs et métrologues de Fluke Networks ont participé au développement et à la mise à jour des normes qui permettent aux composants de réseaux et de câbles à fibres optiques de différents fabricants de fonctionner ensemble de manière fiable. Au cours des dernières 20 années, nos experts ont activement participé à plus de 30 efforts en matière de normes, y compris celles de la TIA (Telecommunications Industry Association), de l’ISO (International Organization for Standardization)et de l’IEEE (Institute for Electrical and Electronic Engineers). En fait, cette année, la TIA a récompensé Seymour Goldstein, ingénieur principal du groupe de développement avancé de Fluke Networks, en lui décernant le TIA Star Award pour s'être classé parmi les top 5% des participants individuels de la TIA en termes d'engagement, de leadership et de contribution dans tous les comités de la TIA.

Fluke Networks crée des équipements de test et de mesure qui répondent ou qui dépassent même ces normes professionnelles, mais la construction d’un appareil de test précis n’est que le début. Il est également primordial que le testeur fournisse des mesures fiables et précises pendant de nombreuses années. Nous disposons donc de centres de service dans le monde entier qui peuvent étalonner nos testeurs et remonter leurs mesures jusqu'à notre principal laboratoire de normalisation à Everett, dans l'État de Washington, aux États-Unis. Les outils Fluke Networks ont gagné la confiance des techniciens et des électriciens formés qui installent, testent et certifient les systèmes réseau nouveaux et mis à niveau, et qui effectuent des dépannages en cas de problème. Ils savent qu’ils peuvent compter sur Fluke Networks aujourd’hui... de même que demain.