Erreurs de câblage num. 10 : Ignorer les étapes d’inspection de la fibre optique

10 décembre 2015 / Généralités

Alors que les gens intelligents qui installent, testent et certifient des usines de câblage réseau connaissent l’importance du respect des normes des paramètres de performance et de l'assurance du soutien des applications, même les meilleurs d’entre nous peuvent faire des erreurs qui ont un impact négatif sur la rentabilité et la satisfaction du client.

Nous allons jeter un oeil aux 10 erreurs que les gens intelligents font lors de l’essai de systèmes de câblage de réseau —faire l’impasse sur une inspection de la fibre optique appropriée.

Cette tache minuscule

Malgré la réitération constante et les formations autour de la nécessité d’inspecter des terminaisons de fibre avant de brancher toute pièce d’équipement, les connexions contaminées restent la première cause de problèmes liés à la fibre optique et des échecs dans un centre de données, backbones d’entreprise et autres environnements de réseau à fibre optique.

Que ce soit aux connexions croisées de la fibre optique, au port de l’équipement ou à la fin d’un cavalier, tous les emplacements où une terminaison de fibre est exposée il existe un risque de contamination. Même la moindre particule sur le noyau d’une fibre peut causer des pertes et réflexions qui augmentent les taux d’erreur et viennent nuire aux performances. Et malheureusement, même le plus habile technicien de fibre qui sait comment nettoyer correctement une terminaison de fibre peut commettre l’erreur d’oublier d’inspecter correctement avant d’effectuer ce raccordement final.

Et quand il s’agit de l’inspection NE VENEZ PAS supposer qu’une inspection manuelle avec un microscope pour fibre optique est la meilleure méthode de contrôle adéquat. En fonction de votre expérience, de l’éclairage ambiant, de l’acuité visuelle, ou même de votre empressement ou niveau de fatigue, ce que vous jugez comme étant propre avec une inspection manuelle peut ne pas l’être. Il y a toujours une chance que vous ne voyez pas cette une minuscule saleté sur l'âme de la fibre optique.

Et avec les débits de données plus rapides d’aujourd’hui de 40 et 100 gigabits dont les tolérances en matière de perte sont plus réduites que jamais auparavant, une minuscule tache pourrait signifier la différence entre passer à votre prochain travail avec un client satisfait et avoir à passer plus de temps (et d’argent) à dépanner un problème.

Il existe une norme pour cela

Rappelez-vous le slogan omniprésent d’Apple, « Il y a une appli pour ça » ? Eh bien, le slogan de notre industrie est « Il y a une norme pour cela. » Et quand il s’agit de l’inspection de la fibre, il s’agit d’une bonne nouvelle.

La norme CEI 61300-3-35 de tests et procédures de mesure de base pour les appareils d’interconnexion fibre optique et composants passifs contient des critères de classement de la propreté spécifiques permettant d’évaluer la réussite ou l’échec de la certification pour l’inspection d’une extrémité de la fibre optique, supprimant le facteur de la subjectivité humaine et évitant toute contestation.

Pour divers types de connecteurs et tailles de fibre optique, la norme IEC 61300-3-35 certifie la propreté d’une terminaison de fibre basée sur le nombre et la taille des rayures et des défauts constatés dans chaque région de la face terminale, y compris le noyau, gainage, couche adhésive et zones de contact.

Et vous savez ce qui est encore mieux ? Fluke Networks FI-7000 FiberInspector Pro certifie les terminaisons de fibre optique en conformité avec les normes de l’industrie IEC 61300-3-35 en un peu plus d’une seconde, fournissant des résultats automatisés de réussite/échec qui retire la subjectivité humaine (et les erreurs par la même occasion) de l’inspection de la fibre optique.