Quel est le problème de mon câble ?

13 février 2019 / Généralités

Bien que les causes les plus communes de défaillances dans un câblage de paire torsadée comprennent des erreurs d'installation, des défectuosités découvertes dans des composants de mauvaise qualité (câbles, connecteurs, cordons de raccordement, etc.), des dommages subis par le câble installé et une mauvaise configuration d'appareil de test, les techniciens veulent parfois savoir spécifiquement POURQUOI une liaison est tombée en panne.

En fonction du paramètre de performance qui n'a pas été validé lors d'un test, il y a plusieurs causes possibles spécifiques qu'un technicien peut vouloir examiner. Nous allons y jeter un coup d’œil.

Échecs des cinq tests Wiremap

Quand il s'agit d'un test Wiremap qui vous fait savoir que vous avez une continuité et que chaque conducteur d'un câble à quatre paires est raccordé correctement à la broche correspondante à l'extrémité, il existe cinq tests spécifiques réalisés - Ouverture de circuit, Court-circuit, Paire inversée, Paire croisée et Dépairage. Chacun de ces tests comporte des causes potentielles à prendre en compte.

Si le test Wiremap donne le résultat Ouverture, c'est que les conducteurs sont peut-être rompus au point de connexion, raccordés aux mauvaises broches à l'extrémité ou pas correctement raccordés, ce qui indique une absence de contact au sein de la tour IDC. Nous sommes peut-être aussi en présence d'une rupture au niveau du câble ou d'un connecteur endommagé. Un résultat Court-circuit risque aussi d'indiquer un raccordement incorrect ou un connecteur ou câble endommagé, mais il s'agit peut-être de matériau conducteur coincé entre les broches au niveau du point de connexion.

D'autres tests Wiremap déterminent plus facilement la cause spécifique. Pour les résultats Paire inversée, Paire croisée et Dépairage, la cause est presque toujours des conducteurs connectés aux mauvaises broches à l'extrémité. A Crossed Pair result can also be caused by mixing 568A and 568B wiring (more on that here) or the use of crossover cables.

Défaillances des longueurs au-delà de ce qui est évident

On pourrait penser que dépasser les limites de longueur signifie évidemment que le câble est trop long, mais ce n'est pas la seule cause potentielle. Une autre raison possible est la mauvaise configuration de la vélocité nominale de propagation (NVP). La NVP (Nominal Velocity of propagation en anglais) caractérise la rapidité à laquelle un signal se déplace sur le câble par rapport à la vitesse de la lumière dans le vide, et c’est ce qui permet au testeur de calculer la longueur du câble. Exprimée en pourcentage, la NVP est configurée à l'aide de la spécification NVP fournie par le fabricant du câble. Et si elle n'est pas définie correctement pour le câble en cours de test, vous risquez de dépasser les limites de longueur.

Lorsque la longueur reportée est inférieure à la longueur connue, cela peut indiquer une rupture du câble. Si au moins une des paires est plus courte que les autres, il peut y avoir un endommagement de câble ou une mauvaise connexion.

Causes des pertes

Pour les défaillances de pertes de retour, il y a plusieurs causes à prendre en compte ; la plupart d'entre elles peuvent être attribuées à de mauvaises pratiques d'installation. Il se peut que les cordons de raccordement aient été malmenés, entraînant des changements d'impédance ; les câbles pourraient être repliés ou les paires dé-torsadées. Il est cependant possible que le cordon de raccordement ou que l'impédance de câble soit incorrect(e) (elle devrait être de 100 ohms) ou ne pas être uniformes. De mauvais connecteurs ou des fiches et des prises mal associées peuvent aussi entraîner des défaillances de perte de retour. N'oubliez pas les problèmes de test eux-mêmes - vous devez vérifier que vous avez bien choisi l'auto-test approprié et que vos adaptateurs de liaison fonctionnent. En outre, si vous obtenez une validation (PASS) de perte de retour inattendue, souvenez-vous que les nœuds et les pliures n'entraînent pas toujours d'échec, particulièrement dans un câble de bonne qualité.

Une perte d'insertion, la perte de signal qui se produit sur la longueur de n'importe quel câble, peut être un peu plus facile à déterminer. Puisqu'une perte d'insertion est directement associée à la longueur d'une liaison, la cause pourrait en être une longueur excessive (le test d'une longueur défaillante est une assez bonne indication). Les défaillances de perte d'insertion peuvent aussi être causées par des câbles de raccordement non torsadés ou de mauvaise qualité, des connexions à haute impédance ou par l'utilisation d'une catégorie de câble incorrecte pour l'application à tester. Encore une fois, vous devez vous assurer que l'auto-test approprié a été sélectionné pour le câblage en cours de test.

Parlons de diaphonie

Si votre liaison par câble échoue totalement ou presque totalement au test de paradiaphonie (c.-à-d. NEXT et PSNEXT), vous pouvez rechercher, en plus de composants de mauvaise qualité, un problème d'installation. Une compression excessive causée par des pratiques inadéquates de mise en faisceau, par exemple l'utilisation d'attaches de câble en plastique, peut entraîner une paradiaphonie, ainsi que trop de 'dé-torsadage' aux points de connexion, dépairages ou l'utilisation inadéquate de coupleurs. Sachez cependant que l'utilisation du mauvais adaptateur de liaison sur votre test ou qu'un test à proximité d'une source de bruit excessive est peut-être à la source du problème.

Si vous obtenez un échec de télédiaphonie (c.-à-d. ACR-F et PS ACR-F), nous vous conseillons de dépanner tout d'abord les problèmes de paradiaphonie ; les corriger résoudra presque toujours les problèmes de télédiaphonie. Quant aux défaillances de diaphonie exogène (c.-à-d. ANEXT, PSANEXT, AACRF et PSAACRF), on peut généralement les solutionner en résolvant tout d'abord les problèmes de paradiaphonie. Elles peuvent aussi découler d'un câble mal équilibré, ce qui signifie que la conception du câble est telle que les conducteurs ne sont pas correctement équilibrés pour pouvoir éliminer le bruit injecté. Les échecs en réponse aux paramètres de conversion de mode Perte de conversion transverse (TCL) ou Perte de transfert de conversion transverse (TCTL) indiquent un déséquilibre et correspondent souvent à une défaillance de test de diaphonie exogène. You can learn more about these mode conversion parameters here.

Pièce de résistance

Pour finir, n'oublions pas que si votre câble échoue au test de résistance CC, il s'agit peut-être d'une longueur de câble excessive ou de mauvaises connexions dues à l'oxydation des contacts ou à des conducteurs mal raccordés. Il se peut que vous utilisiez aussi un calibre de câble trop petit, un câble de mauvaise qualité avec des différences de géométrie, ou un type de câble que vous ne devriez pas vraiment utiliser, tel qu'un câble en aluminium recouvert de cuivre (CCA), un câble en acier recouvert de cuivre et autres conducteurs non standard. La résistance sur certains de ces câbles peut être 55 % supérieure à celle d'un câble de cuivre massif de qualité de même diamètre, et cela peut donc entraîner un échauffement supérieur du câble dans les applications PoE. Par ailleurs, les câbles non standard tels que les CCA ne peuvent pas être légalement installés pour répondre aux normes de sécurité incendie du Code électrique national américain. Ils constituent des infractions au code et augmentent les risques d'incendie.

The good news is that Fluke Networks’ DSX CableAnalyzer™ series of testers include advanced and automated link diagnostics based on decades of Fluke Networks troubleshooting experience to help you pinpoint causes of failures, saving time over trial-and-error techniques. Nous nous pencherons sur ces diagnostics lors de notre prochain article.

Afficher le configurateur Versiv

Examinez nos produits

                

                   

Configurateur de kit Versiv

                   

Comment allez-vous utiliser votre Versiv