To Bundle Or Not To Bundle | Cabling – Fluke Networks Blog

Blog

Retour vers tous les blogs

Grouper ou ne pas grouper ?

Michelle Mendoza

Si vous avez récemment assisté à la conférence d'hiver de la BICSI à Orlando, feuilleté une revue d’entreprise ou participé à un séminaire Web, vous avez probablement reçu de nombreuses informations sur la PoE et ses effets sur les installations de câblage. Vous en avez peut-être même un peu marre d'entendre parler de l'augmentation de la chaleur dans les faisceaux de câbles qui alimentent les appareils et de la façon dont celle-ci peut entraîner une perte d'insertion, dégrader le câble et affecter la transmission Ethernet.

Mais en dépit de toutes les discussions sur la PoE et l'augmentation de la chaleur dans les faisceaux, la question de savoir s'il faut ou non les grouper reste problématique pour beaucoup. Heureusement, il existe une réponse simple.

Premières préoccupations liées aux faisceauxGrouper les câbles en faisceau ou pas ? Blog de Fluke Networks                         

Vous souvenez-vous de l'époque où le câblage de catégorie 6A a été ratifié pour venir prendre en charge 10 Gig Ethernet ? À l’époque, la première chose que l’on enseignait au sujet de ce type de câble était le risque inhérent de diaphonie exogène, qui pouvait être réduit en ne regroupant pas les câbles ensemble. De fait, les organismes de normalisation tels que TIA, ISO/CEI et BICSI, ainsi que la plupart des fabricants de câbles, recommandaient une installation « naturelle » des câbles de catégorie 6A dans les conduits et d'éviter de les surcharger.

En dépit des recommandations, de nombreux installateurs ont continué à déployer des câbles soigneusement regroupés, dans un souci de présenter un travail soigné au client et mettre en valeur leur travail. Pour les câbles de catégorie 6A haute performance permettant de réduire la diaphonie exogène, la mise en faisceau ne s'est pas non plus avérée être un problème majeur. Surtout si l’on considère que, grâce au certificateur de câbles pour laison cuivre DSX CableAnalyzer de Fluke Networks, le test de diaphonie exogène est désormais on ne peut plus facile.

Dernières préoccupations liées aux faisceaux

L’apparition des catégories de Type 3 avancé et de Type 4 PoE à 60W et 90W a donné lieu à une nouvelle source de préoccupations à prendre en compte : l'augmentation de la chaleur dans les faisceaux de câbles. Plus le faisceau est de taille importante, plus le calibre est petit et plus les câbles se réchaufferont. Lorsque la température d'un câble augmente, il en va de même pour la perte d'insertion, c'est-à-dire la perte de puissance du signal qui peut empêcher une bonne transmission des données.

Une fois de plus, les organismes de normalisation de l'industrie, la TIA et ISO/CEI, le CENELEC et même la NFPA se sont penchés sur la question. Le document TIA-184-A du TIA intitulé Lignes directrices pour la prise en charge de l'alimentation électrique sur un câblage à paires torsadées équilibrées, aujourd’hui intégré à la dernière norme TIA 568.2-D, recommande de réduire la taille des faisceaux, voire de les éliminer entièrement.

Le Code national 2017 de l'électricité (NFPA 70) exige que les câbles de plus de 60 W soient conformes aux exigences en matière de faisceau en fonction du tableau d'ampacité pour les câbles à 4 paires 22, 23, 24 et 26 les câbles AWG de la section 725,144. Afin de déterminer la taille recommandée d’un faisceau à l'aide du tableau d'ampacité, il importe de connaître la température nominale et le calibre du câble, ainsi que le courant admissible (courant exprimé en ampères) transmis par chaque conducteur du câble.

Le NEC indique qu’il est également possible d’éviter d'utiliser la table d'ampacité (que beaucoup trouvent peu pratique et déroutante) en déployant des câbles homologués LP, pour lesquels il n’existe aucune limite concernant la taille des faisceaux. Les câbles LP sont reconnus par UL comme adaptés à la transmission de circuits d'alimentation et de données jusqu'à leur limite d'intensité marquée pour chaque conducteur, sans dépasser la température nominale du câble.

Le numéro 24 magique

Bien que la solution la plus simple à tous ces problèmes consiste à ne pas regrouper les câbles, il existe encore des installateurs et des clients qui souhaitent déployer des câbles en faisceaux. On comprend aisément pourquoi : les cables ont l'air plus organisés lorsqu’ils sont placés en faisceau dans un support. Mais nous savons également que l’appareil de test de certification des liaisons cuivre de Fluke Networks ne pourra JAMAIS déterminer si vos câbles sont groupés, et ne pourra JAMAIS vous dire avec certitude si ceux-ci risquent de chauffer à l'avenir.

Ainsi, si vous ou vos clients souhaitez continuer à regrouper les câbles en faisceaux et que ne voulez pas limiter vos options aux seuls câbles homologués LP, ni avoir à déterminer la taille des faisceaux à l'aide de tableaux d'intensité, il existe une solution simple : le chiffre magique 24.  Tant que vous limitez le nombre de câbles dans vos faisceaux à 24, les câbles AWG 24 ou supérieurs avec une température de fonctionnement minimale de 60 °C (soit les modèles standard dans la plupart des systèmes de catégorie 6A), ne poseront pas de problème dans la plupart des installations, même dans un scénario catastrophe où ils seraient déployés dans une conduite à une température ambiante de 45°C (113°F).

Limiter la taille des faisceaux à un maximum de 24 câbles est une règle de base simple et facile à retenir, surtout si vous avez des doutes sur la capacité en matière de dissipation thermique du câble, la température ambiante de l'environnement d'installation ou encore le niveau d'alimentation PoE qui sera utilisé une fois que l'installation sera terminée, que les périphériques seront connectés et que le réseau sera mis en service. Cette pratique est également recommandée par de nombreux fabricants de câbles. De plus, étant donné que les installations avec un nombre de câbles limité à 24 fonctionnent particulièrement bien avec les panneaux de brassage de ports 24 et 48 et les configurations à commutateurs, suivre cette règle devient une évidence.






 
 
Powered By OneLink