7 motifs de certification

13 août 2019 / Généralités

Quand il s’agit de tester une installation de câblage, il y a essentiellement trois options : la vérification, la qualification et la certification. La vérification est idéale pour le dépannage, car elle indiquera si votre câblage est correctement connecté et peut vous aider à trouver des ruptures, des connecteurs et des épissures. La qualification vous permet de savoir si votre câble testé prend en charge une application particulière, ce qui le rend idéal pour les petits déplacements, les ajouts et les modifications ou pour déterminer si une installation câblée existante peut prendre en charge une application (pensez au test 2.5/5GBASE-T sur une base installée de Cat 6.

Mais seule la certification vous dira si l’installation câblée répond parfaitement aux normes du secteur. C’est le seul test qui mesure dans des plages prédéfinies et compare les résultats aux caractéristiques TIA, ISO et IEEE afin de déterminer si une liaison est conforme à une catégorie ou à une classe de câble spécifique et est capable de prendre en charge l’application. La certification est également l’exigence de la plupart des fabricants de câbles pour une garantie.

Outre la tranquillité d’esprit que la garantie d’un fabricant procure, voici 7 motifs de certification supplémentaires, que vous soyez le propriétaire, le consultant ou l’installateur.

1. Restez à l’écart des mauvais matériaux et des problèmes liés à l’exécution des tâches

La certification fait que l’installateur de câbles est averti : que vous n’accepterez pas des composants ou du travail non conforme : ce n’est donc même pas la peine d’essayer. Les sous-traitants qui lésinent sur les moyens peuvent ne pas répondre à un appel d’offres lorsqu’une certification est requise, et c’est une façon simple d’éliminer ces entreprises. De plus, étant donné que la certification affiche les détails de performance de la liaison, notamment la diaphonie et la perte de retour, vous connaîtrez précisément les motifs de défaillance possibles d’une liaison. Les appareils de test, tels que la série DSX Cableanalyzer peuvent isoler la cause exacte de la défaillance, qu’il s’agisse des connecteurs, de la main-d’œuvre ou du câble lui-même. Cela permet au sous-traitant de remédier rapidement à ces problèmes, ce qui permet de respecter le calendrier de votre projet.

test

2. Les exigences deviennent de plus en plus strictes

Les nouvelles technologies exigent généralement de meilleures performances des médias que celles qu’elles remplacent. Par exemple, en 1995, lorsque nous fonctionnions à 100 Mo/s, les tolérances de perte par insertion des fibres optiques étaient égales à 11 dB. La qualité du connecteur n’était pas importante, le nettoyage était rarement nécessaire et même le test était du luxe. Par contre, avec l’avènement du Gigabit Ethernet en 1998, les tolérances de perte ont diminué considérablement, et aujourd’hui, certaines ont des limites de perte inférieures à 2 dB. Avec ces tolérances de perte par insertion strictes, la certification est essentielle pour s’assurer que votre installation câblée peut prendre en charge l’application qu’elle est destinée à prendre en charge.

3. Vous ne pouvez pas faire confiance aux voyants de liaison !

Le fait que le petit voyant situé sur le port soit allumé ou clignote pour indiquer une activité ne signifie pas que le réseau fonctionne comme il le devrait. Il peut être lent, il peut y avoir des erreurs de haut débit ou il peut ne pas fonctionner du tout. Les voyants de liaison ne vous donneront pas d’informations, mais la certification le fera.

4. Vous n’avez pas le temps de corriger le travail d’autrui

Lorsque vous réalisez une certification et avez un aperçu clair des performances de l’installation câblée que vous venez d’installer, vous avez la preuve que vous devez éviter de corriger le travail de quelqu’un d’autre. N’importe quoi d’autre vous confère l’entière responsabilité. Qui a le temps pour cela ?  Vous avez un réseau à faire fonctionner.

5. La certification est peu coûteuse

Nous ne connaissons pas exactement l’origine du mythe que la certification est chère, mais pourquoi installeriez-vous quelque chose d’aussi critique que la base de toutes vos communications, vos transmissions de données et vos transactions sans rien dépenser pour s’assurer qu’elle fonctionne ? La plupart des installateurs utilisant la gamme d’appareils de test de certification Versiv® de Fluke Networks nous disent que la certification s’élève à uniquement 5 % du coût d’installation total. N’oubliez pas que si vous devez retourner corriger le travail de quelqu’un d’autre, le coût moyen par liaison est d’environ 100 $ pour une installation commerciale.

6. Évitez le rejet de responsabilité

Lorsque plusieurs intervenants, l’installateur, l’équipe du réseau du propriétaire et le fabricant, ont tous le potentiel d’avoir un impact sur les performances, n’est-ce pas agréable d’avoir un rapport de certification qui montre les performances du réseau au moment de l’installation ? Il sera alors difficile de pointer quelqu’un du doigt lorsque des problèmes de performance se produisent plus tard. Et si votre rapport indique « Fluke Networks », vous aurez une tranquillité d’esprit accrue. C’est parce que plus de 30 fabricants ont approuvé le DSX Cableanalyzer (et la plupart d’entre eux l’utilisent pour leur propre test sur le terrain) ; ils ne peuvent donc pas remettre vos résultats de test en question, aussi longtemps que l’appareil reste étalonné.

7. Préparez-vous pour l’avenir

Enfin, dernier élément mais non des moindres, la certification de l’installation câblée est la meilleure façon de s’assurer que votre installation est prête à prendre en charge la prochaine application à venir. Avec des caractéristiques de performances détaillées et la preuve que l’installation câblée est conforme à une catégorie ou une classe de câble particulière, vous pouvez être certain que toutes les applications destinées à fonctionner sur les supports de câblage seront prises en charge aujourd’hui et demain.