Rôle de l'ingénieur réseau - Outils de l'ingénieur réseau | Fluke Networks

La prise en charge du réseau de l’entreprise relève de la responsabilité de l’ingénieur réseau, or le réseau n’est performant que dans la mesure où l’infrastructure de liaisons cuivre ou fibre optique qui le compose l’est également. Les ingénieurs réseau et leur installation de câblage doivent être prêts à prendre en charge les dernières technologies de mise en réseau. Et comme toute remontée de problème de performance va éventuellement relever de la responsabilité de l’ingénieur réseau, il se doit de disposer des outils nécessaires permettant de déterminer si les problèmes se trouvent au niveau du réseau ou ailleurs.

Câblage d’accès réseau haute performance

Fournir aux utilisateurs un accès à Ethernet haut débit nécessite l’installation de câblage et de capacités permettant de prendre celui-ci en charge. Les normes les plus répandues pour le câblage Ethernet sont celles préconisées par la TIA (Telecommunications Industry Association) et l’ISO (International Organization for Standardization). Ces normes portent sur le câblage, les connecteurs, les liaisons installées et les exigences de test. Installer simplement des câbles et les connecteurs qui répondent à une norme ne garantit pas que l’installation sera conforme à celle-ci. Pour qu’une liaison installée puisse être certifiée pour répondre à une norme spécifique, elle doit remplir les trois critères suivants. Tout d’abord, le câblage et le matériel de connexion doivent respecter leurs normes pertinentes. Deuxièmement, l’installation doit être effectuée correctement et dans le respect de la norme de manière à ne pas dégrader les performances de la liaison. Troisièmement, un test d’un testeur sur site conforme doit être validé.

Norme de câblage*

Normes de réseau prises en charge**

TIA

ISO

10BASE-T

100BASE-TX

1000Base-T

10GBASE-T

25/40GBASE-T

Cat 5

 

X

X

 

 

 

CAT 5e

Classe D

X

X

X

 

 

Cat 6

Classe E

X

X

X

(35 m maximum)

 

CAT 6A

Class EA

X

X

X

X

 

Cat 8

Classe I, II

X

X

X

X

(30 m maximum)

* Les normes TIA et ISO ne sont pas nécessairement entièrement équivalentes
**Prise en charge de canaux de 100 mètres sauf indication contraire

Ethernet sans fil et câblage

En raison de la croissance rapide des appareils mobiles qui gagnent en puissance chaque année, les réseaux d’entreprise ont du mal à suivre le rythme de la hausse des exigences en matière de bande passante. L’adoption de technologies sans fil avancées de connectivité, tels que le Wi-Fi 802.11ac (avec des vitesses théoriques de plus de 2 Gb/s) et les petites cellules, requiert que les vitesses d’accès au réseau doivent aller au-delà de leurs limites de conception de 1 Gb/s.

Une mise à niveau vers la technologie 10GBASE-T permettrait de résoudre ce problème, mais la grande majorité du câblage installé est de Cat 5e/Classe D, de sorte que ces câbles devront être remplacés par du câblage de Cat 6A ou un câblage de qualité supérieure, ce qui peut s’avérer onéreux. Pour résoudre ce problème, l’Alliance NBASE-T a été formée dans le but de donner un nouveau souffle à l’infrastructure de réseau d’entreprise existante. L’Alliance a publié des spécifications qui définissent des débits de 2,5 et 5 gigabits par seconde (Gb/s) sur un maximum de 100 mètres à l’aide de la base importante de câblage cuivre de catégorie 5e, 6 et 6A installée au sein des réseaux d’entreprise. Cependant, certaines installations de câblage de Cat 5e ne peuvent pas prendre en charge les technologies NBASE-T, de sorte que la certification du câblage à ces normes est recommandée afin d’éviter de coûteuses pannes lors de la mise en place de nouvelles installations Wi-Fi.

Power Over Ethernet

Une alimentation locale n’est pas toujours accessible aux points d’accès sans fil, téléphones IP et autres périphériques réseau déployés aux plafonds, dans les halls d’entrée, cages d’escaliers et autres endroits distants. Venir déployer des prises de courant à proximité de ces appareils peut être extrêmement difficile et coûteux. Pourquoi ne pas donner à ces appareils une connexion réseau et une alimentation au sein du même câble ? Ce problème est résolu grâce à la technologie PoE. La PoE est une technologie conçue pour fournir une alimentation aux périphériques réseau en se servant du câblage de communications de données existant. Plusieurs normes PoE peuvent assurer une alimentation allant jusqu’à 25,5 watts, alors que des systèmes non standards peuvent délivrer 60 watts ou plus.

Cependant, tous les câbles ne peuvent pas prendre en charge tous ces niveaux d’alimentation. Pire encore, la plupart des câbles peuvent fournir de l’énergie par intermittence, ce qui peut conduire à des problèmes qui peuvent être extrêmement difficiles à résoudre. Certifier le câble pour s’assurer qu’il répond aux normes pertinentes est la meilleure façon de prévenir ces problèmes. Des mesures spécialisées telles que la mesure du déséquilibre résistif que l’on retrouve dans la série DSX, peuvent être précieuses lors de la résolution de ces problèmes.

Performances de la fibre - MPO

Avec la croissance des données volumineuses, la virtualisation et des vitesses de bande passante supérieures sur les liaisons backbone fibre optique de centre de données de 40 et même 100 Gbit/s, la plupart des centres de données aujourd’hui viennent normaliser des solutions multi-fiber push-on (MPO). Bien que les câbles fibre optique MPO sont fabriqués et testés par les fournisseurs pour se conformer à la norme ANSI/TIA et aux normes internationales, il y a beaucoup de facteurs qui peuvent affecter les performances. Le processus d’installation peut venir endommager les câbles. Les connecteurs MPO sont plus difficiles à nettoyer que les connecteurs duplex. Leur surface, bien plus grande, rend plus facile le passage des contaminants d’une fibre à l’autre dans le même tableau durant le nettoyage. Les applications fibre optique MPO 40 et 100 Gb/s ont également des budgets de perte beaucoup plus faibles, aussi est-il important de s’assurer de l’exactitude des essais le plus possible.

Les tests sur le terrain sont la seule façon de s’assurer que les fibres optiques MPO répondent aux exigences concernant la performance des applications. Malheureusement, tester une liaison par fibre optique FTU à 12 fibres avec un testeur duplex est extrêmement chronophage, cela exige 15 étapes avec une méthode de cavalier 3 et l’utilisation de cordons de sortance MPO vers LC qui séparent le câble à 12 fibres vers des circuits de fibre unique.

Les testeurs avec un connecteur MPO intégrés éliminent la complexité, la durée et les incohérences des tests MPO, éliminant le besoin de câble de sortance ou de cassette. MultiFiber Pro de Fluke Networks est le premier testeur venant offrir cette fonctionnalité avec la possibilité d’analyser toutes les 12 fibres simultanément et afficher les résultats dans un graphique à barres facilement consultable. Le MultiFiber Pro a même la capacité d’identifier chaque fibre du MPO, fournissant des données plus précises, par fibres et des rapports pour améliorer la vérification et le dépannage de connecteurs MPO.

Prévention des problèmes : la qualification et la certification

Mettre en place des tests des câbles lors de leur installation ou lors de mise à niveau des réseaux est la meilleure façon de prévenir les problèmes. Il existe deux approches pour tester le câblage installé.

Un test de qualification permet de déterminer si le câblage possède les qualités nécessaires pour être en mesure de répondre à une application spécifique, en d’autres termes, prendre en charge des débits de réseau ou une application spécifique. Même si une « validation » des tests de certification indique également en fin de compte une capacité de prise en charge d’un débit de réseau ou une application conforme aux normes, les tests de qualification NE PERMETTENT PAS officiellement de reconnaitre qu’une liaison de câblage est conforme aux normes. Des tests de qualification pourraient être utilisés pour déterminer si une liaison peut prendre en charge les applications 1000BASE-T, 10GBASE-T, VoIP, PoE ou d’autres applications.

Les tests de certification sont généralement effectués par l’installateur d’origine et sont généralement requis pour bénéficier de la garantie du fabricant. Ce processus détermine si une liaison est conforme à une catégorie spécifique ou une classe de câble tel que déterminé par les paramètres définis clairement par les organismes de normalisation compétents. Par exemple, les tests de certification permettront de déterminer si votre liaison est conforme à la catégorie 6A de la Telecommunications Industry Association ou aux normes de classe EA de l’Organisation internationale de normalisation. Pour certifier une liaison comme étant conforme à une norme, un testeur de certification doit tester tous les paramètres spécifiques requis par la norme. Pour le cuivre, cela inclut des paramètres qui vont bien au-delà des tests de longueur, continuité et plan de câblage. Nous parlons de paramètres, tels que l’affaiblissement d’insertion, perte de retour, paradiaphonie (NEXT), paradiaphonie cumulée (PSNEXT), télédiaphonie cumulée à valeur constante (PS ELFEXT), rapport affaiblissement sur diaphonie cumulée (ACR) et plus encore. Pour la fibre optique, cela signifie des tests de : continuité, polarité, affaiblissement d’insertion et sur la longueur (niveau 1) ou rétrodiffusion, réflectance, perte de retour optique (niveau 2) et plus.

Prévention des problèmes : documentation et rapports

Certifier une installation de câblage ne veut rien dire sans documents prouvant que les tâches sont effectuées correctement. Documenter les résultats est le seul véritable moyen de s’assurer de l’intégrité de l’installation, de régler les différends et de faciliter le dépannage afin qu’il soit plus efficace.

Même si le client ou une garantie du fabricant ne nécessite pas de résultats de test documentés, la documentation est encore une pratique exemplaire et votre meilleure protection. Si vous certifiez une installation de câblage qui vient s’avérer défaillante plus tard et que vous ne disposez pas de la documentation permettant de prouver que le travail a été effectué de manière adéquate, comment pouvez-vous fournir les preuves que le câblage fonctionnait correctement et qu’il respectait les spécifications au moment de l’achèvement des tâches ?

Avec les logiciels de documentation d’aujourd’hui, il n’y a aucune raison de venir ignorer cette dernière étape essentielle. Il est également judicieux d’inclure des données de tracé dans vos rapports. Une représentation graphique des paramètres de test mesurés est nécessaire pour une véritable certification et généralement obligatoire pour obtenir la garantie du fabricant. Ces graphiques mettent en évidence des informations précieuses sur les performances du câblage et peuvent être un outil précieux pour le dépannage.

Prévention des problèmes : étiquetage

Sans l’étiquetage, la documentation ne sera pas d’une grande utilité plus tard. La norme ANSI-TIA/EIA 606A en matière d’étiquetage existe pour une bonne raison et elle va de pair avec la documentation. C’est pourquoi chaque prise de la zone de travail doit être étiquetée et mentionner l’étage, la salle de télécommunications, le panneau de brassage et le port d’où elle provient.

Si vous devez dépanner une liaison spécifique à une date ultérieure et comparer celle-ci aux résultats de test originaux, vous aurez besoin de l’étiquette de la liaison à l’emplacement du client correspondant à la documentation. En fait la norme 606A énonce qu’une documentation sans étiquetage et qu’un étiquetage sans documentation n’est pas conforme à la régulation.

Dépannage des réseaux d’accès

Le câblage étant la principale cause des pannes réseau, disposer des outils et connaissances adéquats peut venir minimiser les interruptions de l’exploitation du réseau. Le bon outil peut faciliter, même pour les personnes n’étant pas des spécialistes, la localisation des problèmes difficiles.

Les outils de test de câblage les plus élémentaires permettent d’effectuer la vérification : ils s’assurent que tous les câbles au sein d’une liaison sont connectés aux points de raccordement appropriés et non pas à un autre conducteur. Les meilleurs outils de test de vérification vérifient également l'appariemment de fils et détectent les défauts d'installation tels que les « dépairages ». Les outils de test de vérification peuvent également faciliter le dépannage en fournissant un générateur de tonalité pour localiser une liaison de câblage ou un réflectomètre dans le domaine temporel (TDR) pour déterminer la longueur d’un câble ou la distance présente entre le prochain court-circuit/circuit ouvert.

Viennent ensuite les instruments de test de qualification, tels que CableIQ™ Qualification Tester, qui incluent toutes les capacités des instruments de test de vérification mais ils sont plus puissants du fait qu’ils exécutent une évaluation de la bande passante des câbles et identifient les erreurs qui affectent la bande passante.

Les outils de certification sont les seuls outils qui fournissent les informations de « réussite » ou « échec » en fonction des normes du secteur. Ils peuvent également résoudre des problèmes très difficiles tels que le déséquilibre résistif, ce qui peut conduire à des problèmes au niveau de la PoE.

Prévention des problèmes : nettoyage et inspection de la fibre optique

Tandis que l’inspection et le nettoyage ne sont pas des processus récents, ils ont de plus en plus d’importance, car les liaisons avec des débits de plus en plus élevés conduisent à des pertes de budget décroissantes. Avec moins de tolérance pour la perte de lumière globale, l’atténuation à l’aide d’adaptateurs doit être plus basse que jamais auparavant. Ceci peut être réalisé en inspectant correctement et en nettoyant des câbles à fibres optiques lorsqu'ils sont installés ou lors de déplacements ou modifications.

Les sondes optiques et vidéo peuvent afficher la contamination ou les dommages qui peuvent véritablement perturber les communications par fibre optique. Les microscopes optiques comportent une lentille qui permet de voir l’extrémité directement dans l’appareil. Les microscopes vidéo sont équipés d’un capteur optique et d’un écran qui affiche l’image de ce capteur. Les sondes sont si petites qu’elles permettent d’atteindre des ports dans des endroits quasiment inaccessibles.

La plupart des gens ont leur propre approche concernant le nettoyage des extrémités, y compris certaines approches qui ne sont pas optimales telles que l’envoi d’air comprimé sur le câble de fibre optique, ou l’utilisation de l’alcool d’isopropyle (IPA). Les solvants prévus pour les fibres optiques sont plus adaptés pour dissoudre pratiquement toute contamination cachée sur une extrémité de fibre optique et ont des vitesses d’évaporation adaptées pour leur donner le temps d’agir efficacement et néanmoins de disparaître avant le jumelage. Avec les nettoyeurs Click cleaners, il est facile pour quiconque d’effectuer le nettoyage de base en toute rapidité.

Dépannage des réseaux fibre optique

La résolution des problèmes de la fibre optique requiert un équipement spécialisé qui va du plus basique au plus sophistiqué. Beaucoup d’ingénieurs réseau n’investissent pas dans de l’équipement en raison de son coût et de sa complexité, ils viennent plutôt embaucher des experts pour résoudre les problèmes de la fibre optique. Cependant, des outils plus récents sont disponibles qui permettent de réduire les coûts, qui sont assez simples pour que l’utilisateur occasionnel puisse s’en servir et peuvent ainsi éliminer le coût et les attentes liés à l’intervention d’un expert.

Les outils les plus courants pour le test de la fibre optique sont la combinaison d’une source lumineuse et d’un wattmètre. Cette paire est utilisée pour mesurer la perte de puissance de la fibre optique sur toute la longueur de la liaison. Si la perte est trop importante, le signal ne peut pas traverser avec assez de puissance et être « vu » à l’extrémité.

Malheureusement, la combinaison d’une source lumineuse/wattmètre ne peut pas identifier la cause d’un défaut de la fibre optique. La contamination des connecteurs ou des dommages étant des sources probables d’affaiblissement optique des fibres, une inspection manuelle chronophage de chaque connexion dans la liaison peut permettre de localiser le problème. Les localisateurs de défauts visuels envoient une lumière très dispersée sur le câble, qui peut être utilisée pour trouver des câbles déconnectés, des cassures ou même des courbures trop prononcées, mais requièrent une inspection visuelle de toute la longueur du câble.

L’outil de dépannage de la fibre optique ultime est le réflectomètre optique dans le domaine temporel (OTDR). En envoyant une impulsion de lumière le long du câble et en effectuant le suivi des réflexions, il peut montrer l’ampleur de chaque imperfection et la distance entre le vérificateur et celle-ci sur la liaison. Les anciens modèles affichaient des tracés complexes nécessitant un niveau élevé d’expertise pour pouvoir les interpréter. Les modèles plus récents peuvent interpréter les tracés et afficher des diagrammes simples indiquant où se situent les problèmes. Une classe de dépanneurs de base qui utilisent une technologie s’apparentant aux OTDR pour afficher la distance vers le prochain défaut le long de la liaison a récemment été lancée sur le marché.

  

OTDR OptiFiber® Pro

OptiFiber Pro est la première unité de tests par réflectométrie optique portable conçue entièrement pour les essais sur la fibre optique en entreprise. OptiFiber Pro vise à réduire les coûts tout en améliorant la productivité et la fiabilité du réseau.

OptiFiber Pro
  

Outils de test de la fibre optique

L’installation et le dépannage des réseaux fibres optiques n’ont pas à être des processus difficiles. Que vous ayez besoin de certifier, vérifier l’affaiblissement, trouver des coudes ou des cassures ou de connaître la longueur du câble, le bon outil peut venir faciliter ces tâches.
- Sources lumineuses et mesureurs de puissance : déterminer rapidement la perte d’une liaison.
- Localisateurs de défaut : permettre de déterminer la longueur des fibres et la distance vers des défauts pour une fraction du coût d’un OTDR
- Localisateurs de défaut visuel : permettre de constater des cassures et des coudes excessifs sur le câble à fibre optique

Outils de test de la fibre optique
  

Trousse de nettoyage de fibres optiques

La poussière : le simple fait de ne pas la voir ne veut pas dire qu’elle n’est pas présente.
La seule façon de savoir qu’elle est propre est de l’inspecter avant de la raccorder. Si celle-ci est sale, elle doit être nettoyée avec les bons outils ou vous pourriez empirer les choses.

Nettoyage des fibres
  
  

Outils de test de câbles en cuivre

Les compagnies s'attendent à ce que leurs paires torsadées fonctionnent sans problème, mais prennent des raccourcis au moment de la conception, de l'installation et des tests, ce qui se traduit par des pannes de réseau, des ressources gaspillées et des pertes en matière de revenus. Cela peut être évité en employant des installateurs de câble qui sont capables d’installer des systèmes de câblage en cuivre et de localiser rapidement les défauts. De l’Ethernet 100BASE-T à la technologie avancée de paires torsadées du futur, Fluke Networks est le partenaire inspirant le plus de confiance au sein de l’industrie en matière de tests de câblage.

Outils de test de la fibre optique
  

Outils de raccordement de liaisons cuivre

Outils et jeux de test pour l'installation, la vérification et l'entretien des services de voix, vidéo et données. Les installations de voix, vidéo et données ne peuvent se mettre en place sans les bons outils. Fluke Networks offre les outils d'installation réseau les plus fiables sur le marché : ils sont conçus pour rationaliser le travail et vous rendre plus productif. Notre ligne complète d’outils de raccordement satisfait les demandes des techniciens en télécommunications en fournissant fiabilité, robustesse maximum, protection de données et des options flexibles pour tous les budgets.

Nettoyage des fibres
  

Ressources associées

Fluke Networks fournit beaucoup de ressources pour aider nos clients à résoudre leurs problèmes (Ingénieurs réseau). Certains exigent un enregistrement simple. Voir la liste complète des webémissions, des livres blancs et des notes d'application pour d'autres questions.

Cassettes vidéo :

Liste de lecture : prise en main d’OptiFiber Pro
Nettoyage de la fibre optique : Comment nettoyer correctement les fibres optiques
OptiFiber Pro est puissant
OptiFiber Pro est facile
OptiFiber Pro est rapide

 

Documents :

Comment choisir un OTDR pour centre de données
Guide de poche sur les meilleures pratiques de test de la fibre optique
Fiche technique : OptiFiber Pro
Exécution de mesures de la fibre optique de haute précision dans une fraction du temps
Les 5 principales raisons démontrant qu’une mise à niveau à la plateforme Versiv™ vous fera économiser de l’argent

 

 
 
 
Powered By OneLink