Dépannage d’épissage par fusion de fibre avec l’OTDR OptiFiber Pro | Fluke Networks

Blog

Retour vers tous les blogs

Dépannage des épissures par fusion

Mark Mullins

Une épissure par fusion correspond à la fusion de deux fibres à l’aide d’un arc électrique. Souvent utilisée avec des fibres amorces pour la connexion d’une fibre hors usine de 250 microns avec une fibre dans l’usine de 900 microns à l’entrée du bâtiment, l’épissage par fusion est accompli à l’aide d’une machine d’épissage par fusion, après que la fibre ait été correctement coupée à l’aide d’un coupe-fibre de précision. L’épissage par fusion peut être effectué pour une fibre unique ou pour un câble ruban de 12 fibres via un épissage par fusion en masse qui épisse l’ensemble des 12 fibres en une seule fois.

Localisez les épissures par fusion à l’aide de l’OTDR OptiFiber™ Pro de Fluke Networks

Grâce à l’épissage par fusion, la perte est la plus faible et la réflexion la plus basse : c’est la méthode considérée comme étant la plus solide et la plus fiable de raccordement de deux fibres. Quand elle est correctement réalisée, une épissure peut présenter une perte inférieure à 0,1 dB. Examinons de plus près certaines considérations relatives à la localisation et au dépannage de ces points de connexion hautement performants.

Je n’arrive pas à localiser mon épissure !

Avec une perte aussi faible et sans la réflexion générée par des connecteurs, des épissures de qualité peuvent ne pas apparaître lorsque vous utilisez votre OTDR OptiFiber™ Pro. Mais qu’en est-il si, pour une quelconque raison, vous souhaitez localiser une épissure par fusion, même de bonne qualité ?

Avec quelques ajustements simples de vos paramètres, en utilisant l’option OTDR Manuel, cela est relativement facile. En premier lieu, vous devez définir votre seuil de perte sur l’OptiFiber Pro afin de localiser des événements avec une perte inférieure à 0,1 dB. Le paramètre Auto de l’OptiFiber Pro pour le seuil de perte est de 0,15 dB, ce qui signifie qu’il ne détectera que des événements à ce niveau ou au-dessus. Néanmoins, le seuil de perte peut être défini par l’utilisateur de 0,01 à 1,5 dB.

Veuillez noter que des valeurs de seuil plus petites signifient que l’appareil de test effectue plus de mesures ou utilise des largeurs d’impulsion plus importantes, ce qui peut allonger la durée des tests ou des zones mortes sur le tracé. Un seuil de perte inférieur à 0,15 dB peut également conduire à ce que l’OTDR découvre de faux événements en raison d’imperfections inhérentes à la fibre.

Modifier la durée d’établissement de moyenne peut également permettre de localiser les épissures par fusion. La durée d’établissement de moyenne définit le nombre de mesures combinées pour obtenir une moyenne afin de créer un tracé final : des durées plus longues réduisent le bruit pour révéler plus de détails, tels que des événements d’épissure non réfléchissante.

Configurateur de kit Versiv

Comment allez-vous utiliser votre Versiv ?

Identification du problème

Avec un coupe-fibre et une machine d’épissage par fusion de bonne qualité, il est facile d’obtenir une épissure adéquate. Néanmoins, si les épissures et le jeu sont placés dans la cassette d’épissure sans suivre correctement les guides de câble de la cassette, cela peut entraîner le dépassement du rayon de courbure de la fibre.

Afin de localiser ce type de contrainte, vous avez besoin de faire des tests pour deux longueurs d’onde : 850 et 1 300 nm pour multimode et 1 310 et 1 550 pour monomode. À la longueur d’onde plus importante, une fibre sous contrainte présentera une perte significativement supérieure, alors que normalement la longueur d’onde plus importante devrait présenter une perte inférieure. Vous avez peut-être, également, besoin d’un VFL afin de déterminer si le problème est une fibre fissurée ou coudée, plutôt que le connecteur de fibre amorce, comme l’événement sur le tracé apparaîtra généralement approximativement à la distance jusqu’au connecteur.

Il est également important d’effectuer des tests bidirectionnels. S’il existe une disparité de rétrodiffusion entre la fibre amorce et la fibre à laquelle elle est raccordée par épissure, cela apparaîtra comme un gain dans une direction (c’est à dire : perte négative), et trop de perte (c’est à dire : fausse perte) dans l’autre direction. Si le test est effectué dans les deux directions, et qu’une moyenne de la perte est établie, le résultat correspond à la perte réelle.

Pour rendre faciles les tests bidirectionnels, l’OptiFiber® Pro dispose de l’assistant intégré « SmartLoop OTDR » qui utilise une boucle à l’extrémité distante d’une liaison fibre duplex, vous permettant de tester dans les deux directions à partir d’une extrémité. Il comprend également un calcul de la moyenne des deux mesures pour fournir une mesure précise de la perte finale.


 
 
Powered By OneLink