Application Ethernet à paire torsadée | Fluke Networks RJ45 | Historique de la RJ45

Blog

Retour vers tous les blogs

Historique de la RJ45 : Un cas d'identité erronée

Mark Mullins

Notre industrie utilise généralement le terme « RJ45 » pour désigner l’interface modulaire à 8 positions, 8 contacts (8P8C) déployée pour l’Ethernet sur le câblage réseau à paire torsadée en cuivre bien qu’il s’agisse d’un cas d’erreur de dénomination.

Mais puisque l’appellation RJ45 a été maintenue, nous avons pensé que nous pourrions peut-être examiner de plus près l'histoire de cette nomenclature et pourquoi, jusqu’à ce jour, elle reste de fait l’interface utilisée dans les applications Ethernet à paires torsadées.

Capables de tout faire

Câble à paire torsadée, RJ45, réseau Ethernet

Le sigle « RJ » de RJ45 correspond à Registered Jack, une désignation standard qui est née avec le code universel de commande de service (Universal Service Ordering Code (USOC)) du système Bell dans les années 1970 pour les interfaces téléphoniques. Anciennement la RJ pour téléphone que vous connaissez certainement est la RJ11. La RJ11 utilise une interface à 6 positions, 2 contacts (6P2C) pour les services téléphoniques à une seule ligne et c’est ce que la plupart d’entre nous avons connu dans nos maisons en grandissant. Et si vous êtes issu de l’univers de la téléphonie, vous connaissez peut-être aussi la RJ14 et RJ25 qui utilisent un 6P4C (4 contacts) et un 6P6C (6 contacts) pour les services à deux et trois lignes respectivement.

Si la désignation RJ ne se rapporte techniquement qu’au câblage de la prise (c’est-à-dire le nombre de positions et de fils connectés) les désignations servent habituellement à faire référence au type de connecteur modulaire proprement dit indépendamment du câblage. Cela a entraîné beaucoup de confusion.

Par exemple, si la RJ11 est techniquement une connexion à une seule paire câblée (en raison de son état à 2 contacts) RJ14 et RJ25 utilisent le même connecteur modulaire à six positions ; or les trois sont par conséquent physiquement identiques malgré le nombre différent de contacts. Cette situation a fait en sorte que ces trois prises ont été désignées comme des connecteurs RJ11 même si techniquement la RJ14 et RJ25 NE sont PAS des RJ11.

Connecteurs Ethernet 8P8C et connecteur principal

Cela va dans le même sens que ce qui nous fait désigner les connecteurs Ethernet 8P8C à paires torsadées comme étant des RJ45. Le premier utilisateur du câblage 8P8C était une RJ45 munie d’un détrompeur et utilisé pour connecter les doubles lignes de réseau dans l’univers de la téléphonie. Lorsque l’univers de la téléphonie a commencé à exploiter des données sur ces connecteurs, le nom RJ45 est resté.

Toutefois, un authentique RJ45 muni d'un détrompeur n’est pas entièrement compatible avec les connecteurs actuels à paire torsadée 8P8C ; les fiches 8P8C peuvent être branchées sur une prise RJ45 authentique, mais une fiche RJ45 authentique ne peut pas être branchée sur une prise Ethernet 8P8C (sauf si vous coupez le petit onglet en plastique qui en constitue le détrompeur).

C’est probablement vrai

Puisque la RJ45 initiale est rarement utilisée et que la plupart d’entre nous n'auront jamais à manipuler ces connecteurs téléphoniques, ce n’est pas vraiment grave que nous utilisions tous la terminologie RJ45 pour les connecteurs Ethernet à paire torsadée. Après tout, c’est le terme que nous connaissons tous (et que certains d’entre nous apprécient particulièrement).

Et c’est bien plus qu’un terme. L’interface RJ45 (interface 8P8C modulaire si vous avez décidé d'utiliser la dénomination technique appropriée) est également la norme de facto du câblage Ethernet à paire torsadée parce que c’est une interface universellement reconnue qui permet une rétrocompatibilité et une interopérabilité.

Voilà pourquoi la RJ45 continue d’être déployée au fur et à mesure que les systèmes de câblage ont évolué de la catégorie 3 à la catégorie 5e et de la catégorie 6 à la catégorie 6A. C’est également pourquoi la norme TIA a adopté l’omniprésente interface RJ45 pour le tout dernier câblage de catégorie 8. Et c’est cela qui vient faciliter le traitement par votre appareil de test DSX CableAnalyzer de n’importe quel système, qu’il relève d’une catégorie 5e, 6, 6A ou 8.


 
 
Powered By OneLink