Sur le placement du curseur lors d'une mesure OTDR | www.flukenetworks.com
Retour vers tous les blogs

Sur le placement du curseur lors d'une mesure OTDR

Seymour Goldstein

Le test et la caractérisation d'une liaison permanente avec un OTDR requièrent la mesure des affaiblissements du connecteur A/B et de l'affaiblissement de signal des fibres optiques C. Pour effectuer ces mesures, un câble d'amorce et de réception sont requis (voir la figure 1).

Mesure de la liaison permanente à l'aide d'un OTDR
Figure 1 – Mesure de la liaison permanente à l'aide d'un OTDR

Si vous effectuez des mesures manuelles, on pourrait penser qu'il est nécessaire de placer les curseurs comme cela est indiqué sur la Figure 2 pour faire correspondre les plans de référence de la Figure 1. Bien que cela semble logique, cela peut conduire à des erreurs de mesure. Si vous effectuez une mesure manuelle avec le curseur à l'emplacement 2, assurez-vous que le curseur est sur la partie linéaire de la rétrodiffusion et non sur la partie de traînage. Inutile de préciser qu'une mesure automatique fournira un meilleur résultat comme cela est expliqué ci-dessous.

Emplacement des curseurs en mode manuel
Figure 2 – Emplacement des curseurs en mode manuel

Lorsqu'une mesure OTDR automatique est effectuée, les curseurs seront placés comme cela est indiqué sur la Figure 3. Notez la différence entre l'emplacement du curseur à l'emplacement 2 et le positionnement du curseur en mode manuel.

Emplacement des curseurs en mode automatique
Figure 3 – Emplacement des curseurs en mode automatique

Selon les normes CEI 61280-1 et CEI 61280-2, les normes définissant les mesures d'affaiblissement du câblage à fibre optique, le placement approprié des deux curseurs se situe au niveau de la variation soudaine de la courbure avant les deux pics qui représentent les deux connecteurs, comme illustré à la figure 3. En observant cela, vous pourriez penser que l'OTDR commet une erreur de mesure importante en ignorant la perte au niveau du connecteur. Mais il se passe quelque chose qui n'est pas évident.

Plutôt que de simplement faire une approximation de l'emplacement du deuxième curseur comme dans la figure 2, l'OTDR utilise la méthode de mesure définie dans la norme comme étant la méthode aux cinq curseurs. Elle doit son nom aux cinq positions de curseur nécessaires pour venir effectuer une mesure complète. Ces positions permettent de bénéficier d'une mesure plus précise. Voici une explication du processus.

La figure 4 affiche les positions du curseur sur le tracé de rétrodiffusion. X1 et X2 définissent la zone de régression linéaire du cordon de test d'amorce. X3 et X4 définissent la zone de régression linéaire du cordon de réception. X5 doit être placé à l'emplacement 1. X6 est représenté comme le « 6e curseur » à des fins d'illustration et doit être placé à l'emplacement 2.

Mesure de l'affaiblissement à l'aide de la méthode aux 5 curseurs
Figure 4 - Mesure de l'affaiblissement à l'aide de la méthode aux 5 curseurs

En se référant à la figure 5, regardons de plus près ce qui se passe à l'emplacement 2 pour éliminer toute confusion. En mode automatique, l'OTDR utilise la méthode aux 5 curseurs (à 5 points), mais en mode manuel, un OTDR ne permettra d'effectuer qu'une mesure de perte à 2 points (se basant sur deux curseurs). Notez que la méthode en mode manuel mesure un affaiblissement plus élevé et présente une plus grande incertitude. Le niveau d'incertitude sera plus important avec des largeurs d'impulsions plus larges, mais il diminuera lorsque la rétrodiffusion aura une courbe de rétrodiffusion inférieure (c'est à dire, des mesures de 1310 nm et 1550 nm).

Note : Toutes les mesures d'affaiblissement des OTDR sont effectuées en comparant deux niveaux de rétrodiffusion.

Erreurs de mesure en mode manuel
Figure 5 - erreurs de mesure en mode manuel

Si vous voyez que le placement du curseur se situe là où commence l'affaiblissement du connecteur quand l'OTDR effectue une mesure automatique, ne vous inquiétez pas. L'OTDR effectue une mesure appropriée qui est également conforme aux normes. Un placement de curseur à l'emplacement 2, comme le montre la figure 2, ne signifie pas nécessairement que l'OTDR a effectué une mesure en se servant de cet emplacement. Il se peut que le curseur soit placé là pour mettre en corrélation le plan de référence de la liaison.


 
 
Powered By OneLink